Pilotage automatique

Publié le 19 Décembre 2016

C’est la fin de l’année, ou presque, à peu de chose prêt, c’est le bout du calendrier et d’ici la fin de la semaine je prends la route pour aller passer la saison de Noël dans la famille de ma petite amie ; les deux données mises bout à bout, la fin de l’année, le fait d’être loin et la fatigue inhérente à la fin des cycles calenders induit que je vais d’ici vendredi pré rédiger et programmer les articles de la semaines prochaine. Ça va être pour moi l’occasion de boucler pour 2016 ma saison des vide-greniers et chroniquer les derniers ouvrages qui attendent sur l’étagère des transites. Je vais pouvoir y voir clair, ranger ma bibliothèque chinée et faire le point sur l’aventure de ce projet.

Et ce soir, avec facilité, j’utilise le prétexte d’avoir pré écrit quelques articles pour en faire l’article du soir. C’est curieux, je me sens toujours un peu coupable de programmer des articles en avances sur le blog, parce que dès le départ ce blog c’était mon prétexte pour me forcer à écrire quotidiennement. Mais ça c’était il a plus de sept ans, aujourd’hui je n’ai plus besoin du blog pour écrire quotidiennement et pourtant je conserve cet exercice même s’il me semble parfois contraignant et peu productif. J’y reste fidèle, parce que justement j’aime l’idée de se montrer fidèle dans la difficulté, c'est-à-dire quand je n’ai pas envie d’écrire ici parce que j’ai déjà trop écrit ailleurs. Secrètement je me dis que je pourrais arrêter ce blog lorsqu’il fêtera ses dix ans d’existence. D’ici là je continu d’y venir écrire quotidiennement et c’est là que programmer me semble une trahison, ridicule, alors qu’en réalité c’est une liberté vraiment agréable de pouvoir travailler quelques heures pour se libérer quelques jours. Voilà donc, tout ça pour dire qu’à partir du 23 et pour une semaine le blog sera en pilotage automatique.

Rédigé par Monsieur Ray

Publié dans #Je est un Blog

Repost 0
Commenter cet article