Un homme atomique

Publié le 23 Septembre 2016

Ce soir là alors qu’il avait fini de préparer le repas avant de l’enfourner pour une heure de clame et qu’il s’accordait enfin un temps à lui pour relire quelques pages de son prochain ouvrage ça femme l’appelait avec dans la voix la tonalité assurée d’avoir ce qu’elle demandait sans le dire. Le voilà qui quitte son bureau laissant la cigarette qu’il venait de s’allumer lentement se consumer au dessus d’un cendrier du soir, trop plein et si pourtant si vide. L’air dans la salle de bain est épais, chaud et capiteux, et avec l’air de ne pas y toucher sa femme lui tendit son doigt. La manucure foutait le camp comme ce qui donnait à l’ongle de madame l’impression qu’il avait été verni par leur fillette de six ans. Elle le regardait avec la paire de minuscule ciseau singeant une demoiselle en danseuse, outil anthropomorphe d’un geste maculant. Madame s’était cassé un ongle et la minuscule fracture de kératine la faisait souffrir jusqu’au rictus. Sans échanger un mot de confirmation les ciseaux changeaient de mains et dans un mouvement d’artisan au savoir faire forgé par l’habitue il coupait les ongles de sa femme. Sous la baignoire où il venait de lui couper les ongles quelques gouttes de sang petites et radines tombaient sur l’émail blanc et mouillé. Elle affirmait ne pas souffrir, alors il éloigner de son esprit l’impression de lui couper les doigts. C’était ça l’accomplissement d’une vie de couple ? Des traces de sang dilué dans la baignoire ? Est-ce là un prémisse comme une vision prémonitoire de leur avenir ?

homme atomique

Rédigé par Ray

Publié dans #Homme atomique

Repost 0
Commenter cet article