Homme atomique

Publié le 16 Mai 2016

Un jour on s’arrête quelques minutes pour faire le focus sur ce que l’on suppose être sa vie et là on réalise que l’on a eu sur les autres une certaine force d’attraction. Longtemps il a cru qu’il était influençable ; en toute logique ça devait être vrai parce qu’il menait sa vie de solitaire à vivre seul une vie tendu en direction des autres qu’il désirait sans pouvoir les atteindre. Il était convaincu par nature d’être dan le champ d’attraction des autres et jour à jour il résistait ; le simple fait de résister prouvait qu’il était raison de croire qu’il était influençable. Alors du coup il ne s’était jamais supposé qu’il aurait pu être lui aussi une zone d’influence ; un  astre attirant ; un champ d’attraction. Et un jour, il s’était arrêté et il avait tourné métaphoriquement sa tête sur lui, son passé et sa galaxie et il avait réalisé qu’il avait prit dans son champ gravitationnel plus d’une personne. Toutes celles dont il s’était souvenu étaient des femmes. Des femmes qui avaient un  jour étaient prise dans son flux galactique ; des femmes qui avaient changées de vie parce qu’elles étaient passées dans sa vie à lui. Cela lui donnait une curieuse sensation, soudainement, des années après, il se sentait responsable et cela le terrorisait autant que ça lui donnait une forme de fierté intime. C’était plus qu’un  simple dépucelage, c’était cosmique, galactique, elles avaient changées de vies, de visions, de perspectives et tout cela à cause lui. Quel homme pouvait désirer cela ? Quels hommes étaient en mesure d’assumer cela ? Les astronomes et les narrateurs omniscients mais lui n’était ni l’un ni l’autre.

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #Homme atomique

Repost 0
Commenter cet article