Chiner sa bibliothèque #2

Publié le 12 Mai 2016

Les livres sont des objets, ce sont des mots mais ce sont aussi des objets, physiques et palpables imprégnés d’un réel et d’une aura. Et aussi sûr que je suis entrain d’étaler des lieux communs un livre est fait de pages et de couvertures. Je suis très sensible à l’esthétique de certains visuels, surtout les vieux visuels, les illustrations des années 60, 70 parfois 80 qui sont souvent empruntent d’une désuétude lyrique qui flirte avec le kitsch autant que la poésie. Ce matin là, devant le stand d’un père et de sa fille qui vendaient tout et rien au milieu de quelques autres libres mon regard a été interpellé par deux couvertures ;  

Le visage impassible du chevalier blême dans son armure noire sur Le Secret des Runes un livre de Michael Moorcock et une couverture très étonnante de Tristan et Iseut où les deux amoureux si montrent comme des héros érotiques arrachés à un Eden hédoniste. Pour ces deux couvertures je savais que je voulais acheter ces livres ; pour ne rien gâcher le texte de Tristan et Iseut est un classique presque intemporel qui a toute sa place dans une bibliothèque chinée. Quand au Moorcock c’est un amour de rôliste, donc un amour de jeunesse. J’ai connu son univers noir et épique au travers du jeu de rôle Hawkmoon sans vraiment jamais prendre la peine de lire l’œuvre de l’écrivain ayant inspiré tout cela. Pour 1 euro par exemplaire je n’ai pas hésité.

Les deux éditions datent de 1969, à priori une année très inspirée pour les couvertures.

Je reprenais donc ma promenade dans le vide grenier en emmenant avec moi particulière un Tristan et une Iseut que je trouvais très pop-héroique et ça me plaisait. Soudain mon regard s’arrête sur un autre couple héroïque dont l’illustration de couverture m’a séduite. Un certain Luke et une certaine Leia les héros de Star Wars. Je regarde et le couple de vendeur avait la « première » trilogie en poche. Amoureux de cette illustration de Luke et Leia que je trouve très en phase avec celle de Tristan et Iseut j’ai demandé le prix. 2 euros pour les trois livres, je suis parti avec.

Voilà donc cinq nouveaux ouvrages qui rejoignent les pages de chiner sa bibliothèque. Actuellement, le montant de la bibliothèque est de 7 euros.

Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour
Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour

Avouez qu'ils sont beaux ce Tristan et cet Iseut, fière et nu comme au premier jour

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #brocante, #vide grenier, #videgrenier, #livre, #bibliothèque, #SF, #chiner

Repost 0
Commenter cet article