Wattpad burnout in hell

Publié le 17 Mars 2016

Sans volonté manifeste ni voyeurisme je suis tombé dans l’enfer littéraire d’un site nommé Wattpad. C’est un site orangé moche où les usagers peuvent écrire et partager leurs œuvres, nouvelles, romans, poèmes, articles, fanfictions et autres reliquats d’ambition littéraires avec les autres usagers. C’est comme un réseau social sauf que le lien sur le site c’est la prétention littéraire. Enfin je ne sais pas s’il y a de la prétention, mais sûr qu’il y a fort peu de littérature.

Je suis donc tombé en enfer et pour en avoir entamé la visite je peux le dire : c’est moche.

Pourtant l’enfer je connais ça bien, je cultive quotidiennement le mien dans mon jardin secret. Il faut donc partir du principe que l’enfer j’ai ça. J’aime le salir les mains me souiller le sexe en ouvrageant la terre mère, en creusant dans la boue des cloaques et en trifouillant la tripaille humanoïde. Mais je suppose qu’il en va de son enfer c’est comme l’odeur de ses propres pets, la sienne est toujours plus suave que celle du voisin. L’enfer des autres c’est la merde, c’est affreux, ça colle à l’âme et ça blesse les yeux.

Et sur Wattpad j’en ai visité des enfers, j’ai surtout essayé d’en lire. J’ai remonté les flots formés par les litres d’encre numérique trayé des mamelles hormonales d’adolescents névrosés et d’adolescentes portée sur la plume.

Oui c’est moche, c’est l’endroit idéal pour installer mon pied à terre estival.

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #écrire

Repost 0
Commenter cet article