Ce soir je suis là

Publié le 6 Mars 2016

Il manque un article à la date d’hier. Dans ce blog il doit nécessairement manquer des articles, des jours sans, des vides, des creux ; mais depuis six ans et demi j’ai été là presque tous les jours, et les jours où je ne pouvais pas être là j’anticipais. Les jours manquants sont ceux des débuts, quand je n’avais pas encore perçu le sens – et le non sens – de tout mon cirque.

Mais hier il y a un trou. Oui, un vide. Tout ça parce que j’étais occupé ailleurs avec des amis ; bien sûr le matin je me suis bien dis, cet après midi ou ce soir, tu trouveras bien le temps de publier quelques choses depuis ton téléphone pour assurer la continuité de la démarche. Et quand je suis rentré chez moi, dans la nuit, j’aurai pu faire comme d’habitude et contre dater de quelques heures un article pour combler le retard en me justifiant que nous ne sommes demain qu’après avoir dormi. Mais je ne l’ai pas fait, consciemment j’ai choisi de ne pas le faire. Ce n’est qu’il y a quelques minutes que pris d’une forme de remords j’ai signalé la présence du non article, du vide, du trou.

Et alors ? Que va t-il se passer ? Est-ce que quelqu’un va le remarquer ? Est-ce qu’une personne va m’en tenir rigueur ? Est-ce là le début de la fin ou juste un non évènement symptomatique de ma non vie ? Tout est sûrement là, tout le sens et toute la névrose, tout y est et il n’y a personne pour le voir et seulement moi pour le relever.

Et j’étais à deux doigts de sauter ce jour aussi. Qu’est ce qu’il sera advenu si je n’avais pas eu cette idée de parler sur ce vide ? Je ne le sais pas.

Rédigé par Monsieur C

Publié dans #Je est un Blog, #retard

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article