Homme atomique

Publié le 5 Février 2016

La nuit est là, sous l’intime anonymat qu’elle me laisse arborer je choisi de me caresser, seul, avec vous pour simples pensées.

Vous n'êtes pas là, mais je sais de vous qu'il y a des instants de vie où vous avez le regard parfait. C’est un regard transparent de colère et d’incompréhension à l’idée que votre petit ami ou votre mari lassé vous avoue qu'il désir vous photographier aussi nue que vous pouvez être nue. En même temps je sais que votre regard exprime parfois un sentiment contradictoire à cette colère initiale qui colore vos yeux, dans ces moments là alors votre regard laisse penser que vous êtes flattée d vous savoir être l’objet d’un désir qui confine au culte devant la beauté de ses deux seins sublimes ou à la douceur du grain de votre peau qu’il voudrait pouvoir figer dans le capteur de son appareil photo.

Entre la colère fulgurante et la séduction du moment vous savez que votre photo nue va traverser le monde et le temps propageant de vous une image érotique et nue, une femme figée dans le jeu gêné de son excitation et la pudeur digne de sa colère qui brouille l’espace d’un flash le monde derrière ses yeux ombrageux.

Merci à vous.

Homme atomique

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Homme atomique

Repost 0
Commenter cet article