Pilleurs de données

Publié le 5 Janvier 2016

Les pilleurs de données ; des gangs au service de différentes intelligences artificielles qui contrôlent, dirigent, commandent, maîtrisent, le développement de la ville selon des intérêts qui leurs sont propres ; même si parfois ces intérêts sont en contradiction avec les intérêts de la société, la communauté et les intérêts individuels. En réalité il n'y a qu'une seule intelligence artificielle qui domine, elle a une main mise abstraite, numérique, impalpable et officieuse sur tout ce qui a trait à cette cité. Elle est connexion humaine avec le gratin, les pontes, la poignée de personnes réellement influentes, politique, mafia, divertissement. L’intelligence artificielle n’opère pas selon une morale anthropomorphe pourtant elle est comme la conscience de la ville et sa priorité est d'assurer le développement de cette cité qu’elle gère comme un organisme vivant. Elle contrôle tous les flux énergétiques, elle écoute, espionne, filtre, trie, recoupe, analyse toutes les données échangées et surveille chaque appareils connectés au réseau ; elle contrôle aussi les plans de développement urbains, l'ensemble des services d'entretien, ainsi que les forces automatiques de sécurités. Il existe des avatars, des ersatz de cette conscience ainsi que des versions antérieures avec des intentions différentes ; il arrive que des hackers avec suffisamment de talent parviennent à développer des interfaces de contrôle ou de communication pour échanger avec ces consciences globales. Alors naissent des interactions, des collaborations, les intelligences utilisent les hommes comme des outils, et visent à faire avancer leurs pions et leurs plans au travers des supports qu’elles offrent aux hommes ; ces personnes capables de travailler avec les intelligences invisibles forment les gangs de pilleurs de données.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #ébauche, #jdr, #trame

Repost 0
Commenter cet article