Cyber singe zombi

Publié le 4 Janvier 2016

Ah ah ah - le rire de l’auteur qui s’affaire à écrire.

Ah ah ah - très drôle ce bon mot, un vrai trait d’esprit.

Au petit zoo des horreurs je suis le singe, sûrement le singe zombi, un primate primaire à qui ont a amputé la cervelle pour connecter et câbler ce qu’il me restait de neurones sur un ordinateur, une jolie carte maman et un écran de contrôle. Et depuis j’ai le crâne qui irradie d’une lueur froide, ça me fait comme un auréole, ça fuit aussi un peu par mes paupières, mais quand on est un singe zombi cyborg avec une auréole on ne se montre pas trop regardant sur les coupures et l’étanchéité crânienne.

C’est qu’il est fier l’auteur, il en bave de joie de son cynisme d’esprit courant ; pas qu’il ait l’esprit vif, mais il a l’esprit passe partout et que des idées courantes et banales lui passent entre les doigts tout le temps. Il croit que c’est de l’or ou du métal peut-être. Il fait le fier l’auteur, mais il ne vaut guère mieux qu’un pigeon qui roucoule avec sa guimauve périmée au sale goût de moisi.

Il a écrit quoi, cent mots, deux cent mots et déjà il ne rit plus ? C’est tout lui ça, c’est tout moi.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #écrire

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article