Roue libre

Publié le 29 Décembre 2015

La roue libre de la fin d’année. Nous sommes dans le brouillard, c’est climatique, et nous c’est je, le ciel je ne le vois plus depuis des semaines, les étoiles non plus, gris et brouillard, un vrai temps de nuit, un vrai temps de fin d’année même si le monde ça aurai été plus drôle ; et moi, mon blog et mon inspiration nous sommes en roue libre, en demie pause, en escale dans la paresse et puis la flemme, c’est comme ça que d’autres font du jus, j’ose espérer le jus de cervelle, pas rebelle juste moyen de passer le temps et faire passer les passions calendaires ; j’écris sans retenue ni plan ni ambitions, c’est facile, c’est libre, c’est sans intérêt mais ça a le mérite d’être là, d’être fait, chaque jour un article avant minuit alors il faut s’y mettre même pour de faux, comme le chanteur qui chante faux et qui s’en rend fier, fameux dans la chaleur et facile dans le froid, les anfractuosités dansent et se dandinent dans les failles qu’ouvrent les doigts et là où se faufilent les neurones et leurs connexions neuronales à deux sous, à deux balles qui sont passées à deux doigts d’être dans la tête et moi au milieu de tout cela je revendique le jeu sans enjeu de cette écriture de fin d’année sans point ni retour

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0
Commenter cet article