Qu'importe

Publié le 15 Décembre 2015

Quand tu t’imposes d’écrire au moins un article par jour sur ton blog, ce qui ne t’empêche pas d’aller publier d’autres articles ailleurs ni d’écrire autre chose que ce fameux article sur ton blog, tu fais souvent face à des jours et des soirs où tu n’es pas inspiré. Il y aussi ces jours et ces soirs où en plus de manquer d’inspiration tu n’as pas envie d’y aller. Ce soir nous sommes dans un de ces soirs là.

Je pourrais donc m’arrêter là.

Ou ici.

Je pourrais même oublier d’écrire, et laisser s’écrouler mon blog comme un château de cartes, car un blog qui ne tient que parce que j’y écris quotidiennement depuis plus de six ans ne serait plus rien si je venais à manquer volontairement un jour. Et pourtant je suis là, j’écris, j’écris que je n’ai rien à écrire en buvant du café. Le fait que je sois convaincu que l’écriture, l’acte d’écriture, nécessite une véritable force abnégation n’est pas pour rien dans ce que je fais sur mon blog. Venir, chaque jour, écrire, qu’importe le reste, le temps que j’ai, mon inspiration ou mon état physique et mental. Qu’importe si ce que j’écris est bon, qu’importe le jugement des autres et d’ailleurs qu’importe si les autres lissent.

J’y vais, j’y suis, je m’y colle, et si cela ne fait pas de moi un écrivain mais ça me permet au moins d’être un homme honnête, créateur plus qu’écrivain.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #écrire

Repost 0
Commenter cet article