Médiocre

Publié le 11 Novembre 2015

On ne va rien sauver dans la nuit. On va s’allonger dans un lit de la nuit et se laisser emporter de sommeil dans le sommeil. Il y a mille mots au coin de la rue, au bout de la rue, de l’autre côté du trottoir. Mais cela ne change pas grand-chose, je n’irai pas plus loin que le verre qui m’attend sur la table de nuit. Respire un grand verre et s’endormir. Sans la nuit, sans ennui, sans douter, une ligne droite de couleur verte. Il n’y a aucun secret, rien à décacheter pour soutenir le contraire. C’est juste la nuit. Bonne.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Chronique chaotidienne, #Divagations diverses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article