Des griffes

Publié le 4 Octobre 2015

Une approximation couleur d’Anjou.

Il n’y a pas de doute, un ou deux, un enjeu.

Il c’est l’engin, elle c’est le chantier.

Et dans le nez des odeurs d’automne, un automne interne, de l’intérieur.

Il y a de quoi égrainer des points et des graines de courges.

Lui, il compte les pages, petite et grande page et les ballons de baskets orange.

Il faut compter avec le désespoir qui lui, arrive comme un roi dans une salle de balle.

Dantesque de minutie.

Une machine à écrire claque.

Il y a le corps qui s’exhume d’un lointain plaisir, ancien.

Et sous l’arbre héroïque qui recycle la nature des choses,

Une reine dort, s’endort, somnole sous un automne sournois qui lui tombe dessus.

Crash de feuilles mortes et de bouquets séchés.

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Divagations diverses

Repost 0
Commenter cet article