Deux fois rien

Publié le 20 Septembre 2015

J’émiette des mots et j'espère que l'on me suive.

Joue là comme le Poucet

Aux rythmes effrénés de la nuit je pondère le luxe, le calme et la pornographie au petit matin.

Le poète n’a pas freiné

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #recyclage

Repost 0
Commenter cet article