L'ébauche dans l'ébauche

Publié le 16 Mars 2015

Il y a les cyborgs, monsieur et madame, cyborg de genre et de nature ; tous issus d’une base humaine ; un être humain et robotique qui serait développé à partir d’une base mécanique, robotique et artificielle ne peut revendiquer d’être un cyborg et de fait cet être perd toute prétention de statut social redescendant en bas de la pyramide. Mais si un jour tu es né humain et qu’un jour futur tu es devenu un cyborg alors l’être que tu es est toujours humain même si de visu le doute est permis ; le cyborg arbore en premier lieu des prothèses cybernétiques remplaçant ses membres d’origines et à ce titre les cyborg peuvent revendiquer le même héritage que les transhumains mais, à la suite des premiers implants, les cyborg finissent par désirer intégrer de nouvelles fonctions à leurs membres artificiels et c’est ainsi que ces êtres de chair et d’implant artificiels se sont retrouvés à intégrer à leur corps de nouveaux outils, de nouveaux membres ; ces réformes de l’utilité des corps humains est né dans le sous prolétariat où il devenait intéressant de formater la main d’œuvre humaine aux tâches qui lui était dédiée et sont nés ainsi les premiers cyborgs à utilité de niche et c’est à partir de ces travailleur implémentés que la cybernétique s’est répandue dans la société civile ; un jour il y a aura une évolution ou une révolution  

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Digression, #jdr, #jeux de rôle

Repost 0
Commenter cet article