2065 ème jour de réfléxion

Publié le 19 Février 2015

Je peine parfois à dissocier l’art du reste, l’esthétique du beau, l’érotisme de la pornographie et le désir à la pulsion parce que dans ces domaines où l’on entre en quête de transcende et de transgression l’essentiel repose sur le dépassement de frontières, de limites, de névroses et ainsi de soi. Difficile de ne pas éprouver de désir pour l’art ni de se faire souiller par la pornographie de ses propres pulsions ou la pornographie d’œuvres fulgurantes ; et même si je ne peux en rien garantir qu’un artiste comme Jeff Koons soit un grand artiste, il n’en n’est pas moins la figure la plus - dominante - dans notre moment médiatique et je trouve que ce n’est pas un hasard que l’homme fut l’époux de la Cicciolina personnage sulfureux d’un temps révolue, actrice pornographique, icone et apprentie politicienne et j’ai envie de voir là un exemple à ma pensée qui éprouve parfois la difficulté de dissocier l’art du reste.

2065 ème jour de réfléxion

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #Pictogranimation, #art

Repost 0
Commenter cet article