[…] La marche des moutons […] #Libertédexpression

Publié le 11 Janvier 2015

 

Dimanche 11 janvier 2015, la foule descend dans la rue. Unité nationale comptabilisée par million de têtes, de tête de bétail ; je suis Charlie disent-ils et la foule marche et la foule digne dresse ses slogans dans le ciel des lieux communs. C’est aujourd’hui la marche des moutons, les bergers de différentes nations sont là, en tête de troupeau, ou de gondole. La foule, ici, ailleurs, partout est descendue dans ka rue en se rangeant derrière ce Je suis Charlie, mais Je suis Charlie c’est quoi ? Ce n’est pas une idée, ce n’est pas un concept, ce n’est pas une valeur, ni une abstraction métaphysique, ce n’est même pas vraiment un slogan, #JeSuisCharlie ce n’est qu’un hastag, qu’un simple mot-dièse pour le dire en français, une entrée dans un index virtuel et mondial pour annexer une idée. Aujourd’hui dans la rue la doxa scande Je Suis Charlie, et revendique la liberté d’expression.

Voilà donc la liberté d’expression réduite à trois mots issus de Twitter, lieu où la pensée s’exprime en 142 caractères. Un paradoxe ? Une ironie ? L’hypocrisie ? Une surprise ? Dans la rue aujourd’hui la France un zoo où les moutons errent dans les rues ; les bergers des états voisins sont venus faire du tourisme de la douleur, le marché au pathos. Un hastag et un logo et cette foule toujours prompte et bien dressée à répondre aux injonctions marketings s’engouffre et longe les rues comme il se doit et s’il y avait des t-shirt, des mugs, des badges les gens n’hésiterez pas à les acheter.

La liberté d’expression ? Ma liberté d’expression ? Ne pas marcher avec les moutons, ne pas être Charlie, le dire et le faire ? Peut-être, ou le droit de conclure sans talent.

[…] La marche des moutons […] #Libertédexpression

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #Je est un Blog, #Polémique

Repost 0
Commenter cet article