2000 jours que je tiens ce blog !!! (et quelques poésies)

Publié le 26 Décembre 2014

Te rappelles tu quand toi et moi on s’adonnait à l’écriture sans y penser ?

Sans se demander s’il fallait poser une rime ou faire du style,

C’était le temps de l’insouciance, une grande période de rébellion volatile.

On faisait cela parce que l’on voulait séduire poulettes et pucelles en espérant les baiser.

C’était le bon temps, on avait la prose facile,  

Et par chance les filles aussi l’étaient.

Nous, on avait le beau rôle,

Et si on se faisait poète, c’est parce que médecin c’était trop long.

Maintenant nous sommes, grands, et le sexe c’est devenu du deal.

On paie des filles depuis des lustres déniaisées,

Que l’on baise en endossant le rôle facile d’ange sans auréole.

La poésie pour nous c’est une posture de con,

On fait des rimes en mécanique,

On pose les mots et on dépose les armes.

Ce soir encore toi et moi on nique,

Des filles sans culotte et sans âme.

Et à chaque fois que l’on écorche la poésie d’une rime artificielle

Victor Hugo referme la porte qui nous est réservée au ciel.

A n’en pas douter, bien avant la fin de cette ode aux filles de joie,

Je me fous de perdre une place au paradis si de la mangeoire je suis le roi.

Je reste là.

De guerre lasse.

Je n’en pense pas moins.

Et si tu espères un point,

Suppose que tu peux te le prendre dans la gueule.

Alors pour arrêter cette digression poétique il me faudra une meule.

Oui, ou une scie, enfin un truc pour couper le courant.

2000 jours que je tiens ce blog !!! (et quelques poésies)

Il fallait bien quelques seins pour célébrer les 2000 jours de vie de mon blog avec pas moins d'un article par jour et parfois plusieurs articles par jour. Je suis un stakhanoviste du blog, alors témoignez moi du commentaire ou du RT ou de l'amour ou vos seins nus ou même un like, je prendrais tout avec joie, bonheur et grand plaisir

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #recyclage, #poésie, #Pictogranimation, #Ponctuation

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article