L'homme puzzle

Publié le par Ceci est un blog

Gros défaut tout défait sur le table de nuit et les draps tout défaits, eux aussi, sur le lit, et le corps, lui aussi, tout défait, déconstruit comme un puzzle du commerce, un de ces puzzle à plus de mille pièces, ou deux mille pièce ; un corps fait et défait de tout petit morceaux de carton qui en théorie s’emboîtent comme un seul homme alors qu’en général les hommes et les femmes s’emboîtent l’un l’autre, mais là - question d’écris - c’est une seule personne, même personne que soi, qui est défaite, déconstruite, un tas de soi, un gros tas de petits morceaux de soi, moi, lui, elle ; c’est un tas indistinct, sans sexe, sans genre, juste un tas de morceaux sûrement humain ; et c’est un jeu de patience comme un jeu d’archéologie de remettre bout dans bout les morceaux entres eux pour former ce qu’il adviendra et sans ça, c’est impossible d’en envisager la chose ; tas de pierres, des cailloux, tas de cailloux dans le lit, dans les draps mouillés, rivière ou plaisir à grand flot de toi ; c’est un jour que l’on aura l’image exacte s’il est plausible d’en venir à bout parce que les puzzle il n’y a que les indifférents à la patience qui s’y attellent et y perdent la vie ; et là au 1917 ème jour de ce blog je ne suis pas homme à faire du puzzle, enfin si, en effet oui, j’écris du puzzle comme d’autre écrivent du code, j’écris des morceaux d’humain, de moi, et j’en fais un tas, une suite de ligne de tas, un tas d’articles qui si un jour âme consciente se décide à reconstituer l’homme on verra alors apparaître le moi-puzzle que j’ai crée

Illustration Guillermo GuardiaIllustration Guillermo Guardia

Illustration Guillermo Guardia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article