Parce que je crois en de la poésie ; ce qui ne veut rien dire

Publié le 25 Août 2014

Décédée, ou disparue ; je suis en quête d’une esthétique

Rendre beau, juste cela, juste beau

Comme si les mots pouvaient être des pinceaux, des points de couleurs, des marques de pinceaux

Mais c’est faux

Idiot

.

Ce n’est pas plausible

Juste de la prétention, c’est simplement prétendre qu’une chose est là parce que l’on dit, seul, qu’elle est là

Idiot

.

Et pourtant c’est ce que je voudrais, ce soir, d’autres soirs parfois, pouvoir peintre, profiter de la même liberté que celle du peintre

Mais le peintre est libre de ne rien figurer, de mal figurer, de massacrer le réel et de s’affilier à une tendance esthétique

Je suis jaloux, je jalouse et j’essaie, parfois, d’en faire autant

Mais c’est faux

C’est fallacieux

Et c’est idiot

.

Il me suffirait de prendre mes pinceaux et de peintre et j’aurai alors ce que je cherche

Non, un résultat esthétique mais une sensation

Éprouver le plaisir de création, libérer de ses prétentions

Parce qu’à ne pas savoir dessiner ni peintre, ou juste suffisamment dessiner et peindre pour éprouver du plaisir au faire sans avoir dans la production finie

C’est idiot, mais c’est ça

C’est tout moi

C’est toujours cela

.

1883 ème jour d'écritrue

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #poésie, #Prose, #ambiyion, #Ponctuation

Repost 0
Commenter cet article