1788 ème jour d'écriture : Dieu,l'art engagé et la sodomie

Publié le par Ceci est un blog

Ce matin j’ai regardé par le fenêtre et j’ai eu une révélation : Dieu est un artiste engagé.

Les lois de la concurrence ne sont jamais respectées

Je me demande si après avoir créé la Terre, les hommes et l’univers, Dieu s’est allumé un habano, l’a fumé puis s’il s’est couché sur le côté en s’endormant comme un sac stellaire …

L’auteur n’est Dieu que dans son autofiction

Je me range donc cette réalité derrière mon corps.

Auteur de la réalité dans et hors de son autofiction

Sonder le sexe, c’est comme sonder son âme, sauf que sonder son âme, c’est une introspection alors que sonder le sexe est souvent une pénétration et sonder le cul toujours une sodomie.

Métaphysique pragmatique de son autofiction

Ton cœur a une capacité étonnante à produire de la guimauve que tu vomis par la bouche, si c’est cela ton amour alors je retourne mater du porno.

Auteur de l’autofiction où les filles amoureuses sont intéressantes

L’homme de sexe mâle a toujours eu un certain don pour désacraliser le sexe, plus que la femme en tout cas …

L’auteur excellait parfois plus dans l’euphémisme que dans l’autofiction

Un jour nous serons bien obligés d’arrêter de nous vendre.

L’autofiction avait une date de péremption

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article