1774 ème jour d'écriture : fumée d'après amour

Publié le par Ceci est un blog

On peut dire tout ce que l’on veut, mais une femme qui fume après l’amour, c’est toujours, je dis bien toujours, d’un érotisme ravageur qui à lui seul justifie tous les efforts que l’on déploie dans l’espoir de coucher avec une fumeuse.

et pourtant l’auteur était non fumeur, même dans son autofiction …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article