1699 ème jour : Une sorcière centenaire dévoreuse de vierge

Publié le par Ceci est un blog

Bien le jour, le grand frais, le vent jour se lève sur la fenêtre ouverte ; les odeurs de lessive s’enhardissent et parfument l’air du jour de la fraîcheur artificiel qui suit le coin du jour que l’on soulève ; un drap ivre sur le monde est levé et sous le voile coton ou satin se trouve les catins et les satires sémillantes petites scènes de vit commun et d’envies quotidienne sous les beaux yeux roux d’une canadienne, une sorcière plus qu’une fée, une félonne plusieurs fois centenaire dévoreuse de vierge pour ses mystiques incantation comme le couguar chasse les antilopes et les croque à la gorge. C’est sanglant, le premier sang qui perle comme la première pression à froid pour les olives à huile, comme la première angoisse du sang menstrué des demoiselles à plumes, demi-femme à plume et à moitié harpie. C’est le porno game, le jeu des interdits et des noirs desseins secrets délivrés sous le couvert de l’alcôve que l’on écrit en prose pour imposer son style et faire de ses obsessions la matière même de ce qui coule sous nos pieds ou un peu plus haut … c’est ça le jeu, c’est ça la vie, à l’envie déverser ses obsessions dans le moule de sa littérature et en sortir pour y faire entrer les autres ; un jeu dangereux sans danger, à deux mains et bien plus et tant d’autres qu’en voir arriver la fin est un épreuve que je dois surseoir sans talent.

Publié dans écrire, Je est un Blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article